top of page
  • dustynova

Fuir le brouillard hivernal à Balmberg



Caractéristiques techniques :  

5.9 km en boucle

480 m de dénivelé +

2h30 de marche avec pauses contemplation

Difficulté technique faible à moyenne

Difficulté physique moyenne

Adaptée aux chiens

Réalisée en décembre 2023


Aller :

La route depuis Welschenrohr qui monte à Balmberg est d'une raideur assez exceptionnelle pour notre petite région 😅 Attention donc à ne pas s'y risquer en cas d'enneigement sauf avec un véhicule adapté. Par temps sec, aucun problème, il y a également suffisamment de places d'évitement pour croiser d'autres véhicules.


Retour :

Au point de départ.


Cliquez sur la carte pour ouvrir le parcours via SuisseMobile (tracé jaune) :


Cliquez ici pour télécharger le fichier GPS :

balmberg
.gpx
Télécharger GPX • 55KB

Avec seulement 5 jours sans pluie depuis mi-octobre au Jura, il fallait impérativement que je trouve le moyen d'accéder au soleil en ce dimanche de décembre qu'on annonçait ensoleillé ! J'ai donc embarqué mon chien pour une petite sortie au-dessus des nuages, direction la Suisse allemande. 30 minutes à peine suffisent pour rejoindre Balmberg qui se trouve non loin du Weissenstein (bien connu des jurassiens).


La bonne surprise en sortant de la voiture après avoir percé la couche de brouillard a été de constater une très agréable inversion de température. Là-haut, il fait doux !


Ni une, ni deux, nous nous mettons en marche pour rejoindre le point culminant, le Röti, à 1'395 m d'altitude.


Le sentier alterne entre forêt et pâturage, en pente douce d'abord puis légèrement plus raide sur la 2ème moitié. Très vite, on se félicite d'avoir pris de l'altitude. La vue sur les falaises de Welschenrohr est impressionnante. Ca donne envie de sortir la corde et le baudrier !


Le soleil du matin filtre à travers les arbres tandis que nous progressons dans le champ.


Un petit regard en arrière arrivés au sommet du pâturage pour contempler la vue et souffler un peu.


Notre itinéraire se poursuit maintenant dans la forêt jusqu'au sommet. On se fie aux traces de pas dans la neige...


Dans un virage, la roche se dévoile. Les courants d'air qui remontent du bas n'invitent pas à s'attarder.


Le dernier bout du sentier n'est pas évident. Il se trouve sur une pente et il faut adopter la démarche "dahu" 😁 Sans neige, je pense qu'il n'y a rien de compliqué mais en l'état, je n'aurais pas emmené ma mère (désolée maman). Une fois tirée d'affaire, un regard en arrière me fait découvrir un panneau confirmant mon impression.


Mais la récompense de la vue au sommet nous fait très vite oublier ça !


Côté Est, les crêtes du Jura se déploient, émergeant de la mer de brouillard.


Côté ouest, on aperçoit le sommet du Chasseral avec son antenne.


De là, nous redescendons le long des falaises en suivant les traces de pas.


Les lumières rasantes d'hiver chatoient entre les hêtres.


Petit regard en arrière sur notre sommet.


Attention, vers le km 2.1 la crête sur laquelle nous marchons se sépare en deux avec, au milieu, comme une gorge. A cet endroit, il faut passer sur l'autre crête, celle de droite, sous peine de se retrouver coincé. Il y a comme un pont naturel entre les deux au début de leur séparation.


A la fin de la descente, on pourrait directement amorcer le retour vers le point de départ mais ma curiosité me pique et je décide de faire un détour par un autre petit sommet, le Balmfluechöpfli. On part donc sur la droite au croisement puis on s'engouffre dans une sapinière.


On avance sur un chemin fait de cailloux, racines et marches d'escalier pour regagner 60m d'altitude. Le long des rochers, on devine les rayons du soleil.


Et nous voilà au point de vue ! Côté ouest...


Coté sud ! Et bam ! Wetterhorn, Schreckhorn, Finsteraarhorn, Eiger, Mönch, Jungfrau.


Nous revenons sur nos pas et entamons la descente, hélas, à l'ombre. Un panneau nous avertit à nouveau qu'il faudrait éviter de s'y risquer en hiver. Quelques passages sont délicats avec la neige accumulée sur le chemin mais finalement rien d'infranchissable.


Au bas de la descente, on traverse un petit ruisseau qui nous offre quelques sculptures glacées...



Et enfin, le soleil nous revient (timidement, certes, mais il est là !)


Dernier petit bout à travers les pâturages avant de regagner le parking.


Et un dernier coup d'oeil sur les Alpes avant de rentrer !


272 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1件のコメント


Lewerentz
Lewerentz
2023年12月18日

C'est effectivement un bel endroit.

いいね!
bottom of page