• dustynova

Mont Rouge : crêtes et mélèzes de feu



Caractéristiques techniques :

12.5 km en boucle

(possible de raccourcir à 10km en redescendant avec le lift depuis la Trabanta)

900 m de dénivelé +

5h-6h de marche avec pause pic-nic et contemplations

Difficulté technique faible à moyenne

Difficulté physique moyenne à intense

Adaptée aux chiens

Réalisée fin octobre 2022


Aller :

Depuis le parking du lift à Collons

Suivre la boucle dans le sens des aiguilles d'une montre


Retour :

Au point de départ


Cliquez sur la carte pour ouvrir le parcours via SuisseMobile (tracé jaune) :

vsmontrouge
.gpx
Download GPX • 127KB

Voir les mélèzes en automne est un spectacle auquel j'ai goûté pour la première fois en 2020 lors de mes balades à Ferpècle et au Lac Bleu d'Arolla. Ca a été tellement éblouissant que j'y suis retournée en 2021, à Balavaux, mais malheureusement trop tôt pour admirer le spectacle. Cette année, mon agenda et la météo se sont accordés à la perfection le weekend du 22-23 octobre. Ni une, ni deux, j'ai paqueté mes affaires pour filer dans le Val d'Hérémence.


C'est à Mâche, à la pension des Aiguilles Rouges que j'ai séjourné. Deux jours avant mon départ, je mange avec un ami et lui partage mon envie de partir en Valais. "Dans ce cas, il faut que tu ailles chez Titi, à Mâche !" me dit-il. Mais, c'est qui, Titi ? "Appelle-le, tu verras, tu seras bien accueillie", c'est tout ce que j'obtiens comme réponse en plus du numéro de Titi. J'appelle le lendemain, sans aucune idée de qui je contacte. Titi, le maître des lieux, me dit qu'il est fermé pour ses vacances mais bon, il peut me donner une chambre, pas de souci. Ok, j'arriverai vendredi soir tard après un apéro avec un ami à Monthey. "Appelez quand vous arrivez, je s'rai pas là, mais je s'rai pas loin."


C'est après une route sinueuse que j'arrive de nuit à Mâche et que j'appelle Titi une fois garée devant la pension. Très sympathique, c'est un jurassien pur souche, exilé en Valais depuis de nombreuses années, qui m'accueille. Il me montre les lieux et me conduit à ma petite chambre toute cosy. On oublie le "vous" au profit du "tu". Mon chien et les deux siens font ami-ami. Les lieux sont rustiques, c'est un vieux chalet authentique. Ca grince et ça sent le bois. Tout est très propre. Je lui demande si je peux avoir un petit déjeuner le lendemain matin, sachant qu'il est en vacances. "Kess' tu veux manger pis à quelle heure ?" demande-t-il. On se met d'accord pour 9h et on se souhaite une belle nuit.


Le lendemain matin, je partage le petit déjeuner avec Titi. On parle de nos chiens, de nature, de trajectoires de vie. "Si tu veux, quand t'as fini ta rando, tu peux venir en haut du village, on fait la raisinée, c'est la tradition chaque année. T'as qu'à passer, on boira l'apéro". Je n'ai aucune idée de ce qu'est la raisinée mais je me dis que ça ne peut qu'être chouette !


Mais ce n'est pas le tout de bavarder, place à la rando !


De Mâche, je prends la voiture jusqu'aux Collons. La route jusque-là offre déjà de belles vues !


Je me gare au parking du lift. La saison est terminée depuis fin août et il faudra attendre la neige pour que tout soit remis en marche. Je redescendrai donc à pieds depuis La Trabanta.


Très vite, on quitte le village pour emprunter le sentier d'un ancien bisse. Il a plu toute la nuit mais le ciel se dégage. Le soleil au-dessus fait s'évaporer l'eau en une brume féérique...






Le sentier dans la forêt est moelleux, tapissé d'aiguilles et de myrtilliers.



Les rayons du soleil se devinent dans la brume... Magique !


Notre itinéraire nous emmène direction Essertse, indiqué ici à 1h20. Et au panneau suivant, à 1h30. Les valaisans ont une notion du temps bien à eux !


On traverse de sombres forêts...


... puis on débouche sur des pentes plus clairsemées. Les mélèzes commencent à piqueter le paysages çà et là.


Et la vue, mais la vue !


L'endroit est juste sublime...


C'est par là qu'on passe !



Mais voilà qu'un obstacle inopiné nous barre le chemin !


On s'approche... il va bien finir par détaler... non ?


Ah bah non...

Pas effrayé pour deux sous, le bestiau ! Même à 2 mètres, il n'a pas daigné filé. Mon chien s'étant réfugié derrière moi l'air de dire "Vas-y d'abord, j'te suis si c'est safe !", j'ai préféré patienter gentiment que cet énorme bouquetin veuille bien s'éloigner avant de poursuivre. Franchement, j'étais pas très rassurée. Mais il a fini par descendre un peu dans le talus et nous laisser passer tranquillement. Ouf !


On poursuit donc sur ce très joli sentier, cette fois bien au-dessus de la brume qui s'anime en volutes au gré du vent...


Et bam !


Ohlalalala... ces couleurs, mais ces couleurs !


Et ce sentier...


Franchement, c'est un spectacle extraordinaire. Et je suis seule au monde !


A l'exception des bouquetins (ceux-ci ont détalé entre les arbres... les voyez-vous ?).


Petit torrent...


La star qui prend la pose ;-)


Magie incandescente...



Tunnel de feu... c'est juste incroyable d'être dans un tel endroit. Il n'y a pas de mots...


Et nous voilà à la Cabane d'Essertze qui est fermée depuis mi-septembre.


La suite nous emmène à travers une espèce de pampa des Alpes.


Et si cette portion n'est pas la plus passionnante, il faut reconnaître que la vue est toujours là !


Quelques gouilles ponctuent le paysage.




Et voilà le dernier bout qui nous permettra d'accéder à la crête. On peut voir la croix du Mont Rouge légèrement à droite du centre de l'image. C'est là qu'on va !


On prend donc un peu de hauteur...



On y est presque...


Plus que quelques mètres !


Et nous voilà au sommet !

C'est là que nous mangeons notre pic-nic tout en profitant d'une vue à 360°...


Et après cette pause bien méritée, nous voilà lancés sur ce beau chemin de crête que nous allons suivre jusqu'au bout.


Côté gauche...


Et côté droit, nos gouilles et la pampa !


Au sommet du Mont Carré, regard en arrière sur le chemin parcouru.


La Maya à l'Est...


Et les Dents du Midi à l'Ouest.


A la fin de la crête, nous apercevons Thyon. C'est l'heure d'entamer la descente !


Cette dernière portion est un peu bof-bof. On marche sur les pistes de ski avec les remontées mécaniques et des pentes assez raides. Mais on reste toujours ébloui par la beauté des couleurs et des lumières d'automne.


La grande descente terminée, il nous reste une petite portion de forêt à traverser avant de regagner le parking.




Et voilà, il ne nous reste plus qu'à rejoindre Titi et ses joyeux camarades pour partager un verre de blanc et un bol de soupe aux légumes pendant que la raisinée mijote !



BONUS :

Le petit village de Mâche, avec, pile au centre, la pension de Titi.


Les célèbres pyramides d'Euseigne qu'on peut admirer sur la route qui nous ramène vers Sion.


Sur fond de Dent Blanche


Lumière... divine ?


Petit arrêt dans un endroit que certains connaissent... D'abord un pont qui traverse une rivière de fonte...


Puis un petit sentier ...


Et après 3 minutes de marche, des bassins... d'eau chaude ! Eh oui, ici, on peut alterner entre eaux glaciales et bain à 26°C ! Magique, non ? L'eau thermale est totalement naturelle (et légèrement soufrée). On y rencontre beaucoup de monde en été mais à cette période, pas un chat.


Allez, hop, à l'eau !



334 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout