Quelques astuces

Ne pas se perdre

Il y a deux applications que j'utilise et qui sont indispensables à mes yeux (ne sachant pas utiliser la traditionnelle méthode "carte + boussole"), il s'agit de SuisseMobile et de FatMap. 

SuisseMobile affiche un look de carte traditionnelle avec lignes de pentes, altitudes, lieux et, évidemment, des tas de sentiers balisés. En souscrivant un abonnement, il est possible de tracer et sauvegarder ses propres itinéraires (comme je l'ai fait ici pour les partager avec vous).

FatMap se veut plus ludique car elle s'affiche en images satellite 3D, permettant de manipuler la carte dans tous les sens et de très bien se rendre compte des dénivelés visuellement. Certains tracés sont indiqués sur FatMap mais ne sont pas visibles sur SuisseMobile.

S'informer

Bien vérifier que l'itinéraire choisi corresponde à ses capacités techniques et physiques est indispensable. Ne pas hésiter à rebrousser chemin en cas de doute.

Vérifier les prévisions météo (j'utilise l'application MeteoSwiss avec radar des pluies) et s'assurer d'être correctement équipé pour affronter les éléments si nécessaire. Ne pas hésiter à annuler la sortie en cas de doute. 

S'assurer également que l'itinéraire est praticable (la neige fond tard en montagne !).

 

Les chaussures

Pour la majorité de mes rando je choisis mes chaussures d'approche en cuir avec semelle Vibram et membrane GoreTex. Elles sont souples mais pas trop, super confortables et offrent un très bon grip. C'est la paire que j'utilise le plus et avec laquelle je me sens le mieux.

Quand il s'agit d'arpenter des "talus" en forêt où de forts appuis sur les talons sont indispensables pour ne pas glisser et où il faut se "façonner" des marches dans le terrain pour avancer, j'opte pour une paire de chaussures de montagne montantes à semelle Vibram et membrane GoreTex également. La semelle est nettement plus rigide, ce qui permet d'être plus "brutal" avec le terrain. En revanche, même si elles seraient, à priori, plus adaptées pour les terrains de montagne, je préfère personnellement les semelles un peu plus souples sur les cailloux et terrains irréguliers. Je trouve que les semelles souples (enfin, pas non plus du chewing-gum hein!) sont plus tolérantes lors de petites erreurs de pose de pied en "épousant" la forme du relief tandis que les semelles rigides "basculent" en suivant la forme du relief, vous propulsant parfois sur un point pas très stable. Dans tous les cas, chacun trouvera ce qui lui semble le plus sûr et le plus confortable. 

Le matériel photo

Un réflex numérique, 2 objectifs. Un zoom grand-angle et une focale fixe. Un peu contraignant au niveau du poids et du volume, un peu pénible aussi de devoir changer d'objectif en chemin mais c'est le compromis que j'ai choisi par rapport au matériel que j'avais déjà en ma possession.

Si je devais me rééquiper aujourd'hui, j'opterais pour un hybride, plus léger et compact, avec une focale de type 24-70mm f2.8 constant. Mais pour cela, il me faut soit un super sponsoring, soit un gain à la loterie ! Alors je bricole avec ce que j'ai et ça va aussi très bien ;-)

© Gaëlle Schwimmer