• Little G.

Le pont du Trift - A la force du mollet


Caractéristiques techniques :

9.8 km en boucle

1'130m de dénivelé + (possibilité de réduire à 600m en prenant la cabine)

5h à 6h de marche

Difficulté technique moyenne

Difficulté physique moyenne à intense

Adapté aux chiens

Réalisée en juin 2020

Aller :

Depuis le parking du lift "Nessental Triftbahn" (Schwendeli sur la carte ci-dessous)

Et non, on ne prend pas la cabine ;-)))

(mais on peut, si on veut s'épargner du dénivelé, à condition toutefois de réserver son billet à l'avance car sinon le temps d'attente risque d'être très, très, très (très) long...)


Retour :

En cabine depuis la station supérieure du lift (Sunnige Trift) jusqu'au parking.

ATTENTION, il faut réserver son billet de retour à l'avance (nous l'avons pris à la station inférieure avant de monter). Une heure de retour définie vous est attribuée et il ne faut pas la rater.


Cliquez sur la carte pour ouvrir le parcours via SuisseMobile (tracé jaune) :

Le plan de base était de monter avec la cabine et de démarrer la randonnée vers le pont du Trift depuis la station supérieure du lift. Mais au moment de prendre la cabine le matin, nous avons découvert qu'il fallait en fait réserver son billet (avec attribution d'une heure précise de trajet). Le temps d'attente sans réservation était de plus d'une heure et nous avons donc décidé de parcourir cette première portion à la force du mollet ! Nous avons toutefois réservé notre billet de retour pour la fin d'après-midi.


C'est ainsi à travers forêts, fougères et cascades que l'ascension commence...





La dernière portion avant la station supérieure du lift est particulièrement jolie, à flanc de montagne.




Et c'est là que la "vraie" randonnée commence (du moins, l'officielle) celle qui va nous mener au pont du Trift, non sans un petit détour vers la cabane Windegghütte (question d'ajouter encore un peu de dénivelé supplémentaire et de boire un bon thé chaud).




Et de là, on redescend dans un décor minéral, couvert de lichen, en direction du pont qui commence à se faire désirer...






Et nous y voilà ! le clou du spectacle, un pont certes, mais surtout un lac d'une couleur extraordinaire avec le glacier, tristement relayé au rang d'arrière-plan, et voué à disparaître au cours des prochaines décennies.



Ne reste plus qu'à rebrousser chemin en descente vers la station supérieure du lift et s'offrir une petite douceur en attendant notre cabine attribuée.



870 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© Gaëlle Schwimmer