• dustynova

Schynige Platte - First : la grande panoramique

Dernière mise à jour : 8 juin 2020



Caractéristiques techniques :

16 km

1'000 m de dénivelé +

6h de marche

Difficulté technique moyenne (quelques passages "caillouteux")

Difficulté physique moyenne (dénivelé positif bien réparti sur les 10 premiers km)

Adapté aux chiens

Réalisée en septembre 2018


Aller :

Parking : gare de Wilderswil

Prendre le train à crémaillère vers le Schynige Platte (env. 40 min)


Suivre les panneaux "Loucherhorn" puis longer le flanc du Sägissa

Suivre ensuite la direction de la Männdlenen Berghaus

Après la Männdlenen, monter sur la crête en direction du Faulhorn

Faire le détour au sommet du Faulhorn pour boire un thé ;-)

Redescendre en direction de First par le Bachalpsee


Retour :

Télécabine de First à Grindelwald puis train de Grindelwald à Wilderswil


Cliquez sur la carte pour ouvrir le parcours via SuisseMobile (tracé jaune) :

Probablement LA plus belle randonnée que j'aie eu l'occasion de faire ! Un paysage grandiose du début à la fin avec les célèbres sommets Eiger, Mönch et Jungfrau en toile de fond. L'environnement est varié, entre prairies, roches, lacs et crête, il y en a pour tous les goûts et il est impossible de se lasser en chemin.


Mon défi était de dormir sous tente et de scinder la randonnée en deux étapes. Je suis partie en fin d'après-midi puis j'ai choisi de planter ma tente à mi-chemin entre la cabane de Männdlenen et celle du Faulhorn pour qu'au petit matin, je puisse poursuivre mon chemin avec une longueur d'avance sur le groupe de marcheurs ayant dormi à la première cabane et une longueur de retard sur les marcheurs au départ du Faulhorn. Cela m'a donc permis de jouir de la montagne pour moi toute seule !


Mais revenons-en au début de la balade, à la gare du train à crémaillère, où déjà, le paysage s'offre au visiteur en toute générosité.




Chaque virage réserve de nouvelles découvertes


Le sentier devient étroit mais la pente latérale n'est pas assez raide pour devenir dangereuse et l'on progresse aisément.

Juste avant de bifurquer vers Männdlenen, le lac en contrebas apparaît comme une perle bleue dans cet environnement qui semble devenir austère...

Dernier bout droit avant d'atteindre Männdlenen, qui se dessine à l'horizon dans un rai de lumière.

Après avoir dépassé la cabane, la lumière devient incroyable...




Mais la lumière faiblit et l'heure est venue de planter la tente face au fascinant Eiger.


Quelques secondes après avoir terminé le montage, d'énormes volutes de nuages montent de la vallée pour assombrir complètement mon environnement. Alors que j'espérais admirer le coucher du soleil sur les montagnes, il n'est plus possible de voir plus loin que le bout de mes pieds ! Je consulte mon application de météo qui me garantit une nuit sèche. Ouf ! Résignée, je m'installe sous ma tente en espérant que la nuit ne soit pas trop longue. Mais soudain, la lumière réapparaît et les nuages se dissipent exactement à la bonne heure pour me permettre de profiter de ce magnifique spectacle de fin de journée.

Après une nuit franchement peu reposante (je dors mal de base, alors seule, sous tente, dans le froid, avec un chien sur les jambes et un matelas gonflable, fallait pas s'attendre à mieux !), l'aube naissante me gratifie de sa lumière changeante et de ses couleurs chatoyantes.




Je poursuis ainsi ma route sur la crête jusqu'au Faulhorn où je déguste un thé matinal bien mérité (ça grimpe jusque là-haut !).





Enfin, l'heure est à la descente en direction du Bachalpsee dans lequel se reflète le Schreckhorn qui n'est pas sans rappeler un certain Matterhorn...


De là, le chemin jusqu'à First se fait à travers de vastes prairies bombées


A la station de télécabine se trouve la célèbre passerelle Tissot "Cliff Walk" sur laquelle s'agglutinent les nombreux touristes et sur laquelle je ne me risque pas, ayant eu mon compte d'émerveillement et de sensations fortes pour le weekend !



550 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout