• dustynova

Balade Franco-Suisse aux Aiguilles de Baulmes


Caractéristiques techniques :

11.5 km en boucle

620 m de dénivelé +

4h de marche

Difficulté technique faible à moyenne

Difficulté physique faible à moyenne

Adaptée aux chiens

Réalisée en octobre 2022


Aller :

Depuis le village de Jougne (France), parking dans la forêt ici.

Suivre la boucle dans le sens inverse des aiguilles d'une montre


Retour :

Au point de départ


Cliquez sur la carte pour ouvrir le parcours via SuisseMobile (tracé jaune) :

franceaiguillesdebaulmes
.gpx
Download GPX • 136KB

Il existe sans doute un chemin plus populaire pour accéder aux Aiguilles de Baulmes, notamment depuis Sainte-Croix en longeant toute la crête des Aiguilles jusqu'à leur sommet. Mais la rando que je vous propose ici est plus exclusive. En effet, nous n'avons croisé personne jusqu'au sommet ! Et cet itinéraire passe par de magnifiques forêts aux couleurs incroyables et aux sols fertiles. Nous avons ainsi pu récolter une belle quantité de champignons (pieds bleus et laccaires améthystes) qui auront composé notre repas du soir ;-)


Nous démarrons donc pour un bon petit bout de chemin au plat, légèrement montant, tout tranquillou. Les lumières d'automne sont chatoyantes et révèlent l'incandescence des feuillages.







Ces forêts toutes moussues... une aubaine pour les amateurs de champignons ! (bon, on va éviter l'Amanite tue-mouches dans son assiette !)



C'est gentiment le moment de faire travailler les mollets... On commence à grimper.




Ces ambiances, mais ces ambiances !!


On a pris un peu de hauteur, de quoi contempler les généreuses forêts côté Français.


Le sentier est très glissant lorsqu'il est humide (racines, cailloux). On reste donc attentif à sa foulée...


Et voilà déjà le sommet ! Les vaudois sont dans la peuffe au sud-est...


Par contre à l'ouest c'est ciel bleu !


Pas tomber...


PAS tomber !


Du sommet, le sentier se poursuit sur la crête avant d'entamer la descente.



Paysage jurassien par excellence...


Et hop, c'est parti pour la descente. Ici, j'emmènerais pas ma mère. C'est raide et caillouteux.


Après quelques mètres de descente, regard en arrière. C'est large et on ne devrait, en principe, pas rouler en bas en cas de chute mais quand même, restons prudents.


Poursuite dans un pierrier (toujours glissant avec plein de racines humides).




Une fois le passage le plus raide franchi, on a droit à un joli point de vue. La petite loge est notre prochaine étape.


On continue à descendre dans la forêt sur un sentier toujours autant glissant (mais quand c'est sec, c'est beaucoup moins scabreux).


Nous voilà arrivés au pied des Aiguilles.


On poursuit dans le champ...


Près de la loge, on s'offre une petite pause au soleil, avec vue sur notre sommet du jour.


Retour dans la forêt où nous longeons le ruisseau de la Jougnena jusqu'au refuge de la Queue (ma foi... !)





Du refuge, nous remontons légèrement vers les pâtures où nous récoltons encore quelques champis...


Vue sur le sommet du Suchet


Et sur les Aiguilles qui s'éloignent gentiment. La voiture n'est plus très loin et la rando touche à sa fin...


Et pour le souper, crêpes aux champis violets !


133 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout