• dustynova

St-Martin : 4 saisons autour d'un fjord


Caractéristiques techniques :

17.5 km en boucle (avec une partie en aller-retour)

750 m de dénivelé +

5h à 6h de marche

Difficulté technique faible*

Difficulté physique moyenne

Adaptée aux chiens

Réalisée fin octobre 2020


*nous avons tout de même un peu "galéré" sur la portion à travers les pâturages au plus haut de la randonnée car de l'eau ruisselait sur les sentiers, les transformant en gadoue totale. Nous avons progressé lentement pour éviter au mieux les trous et les flaques. Mais j'imagine qu'à la belle saison, il n'y a pas de difficulté particulière à ce niveau-là.

Aller :

Depuis Vättis (SG), on peut se rendre jusqu'au barrage du Gigerwaldsee en voiture et parquer sur le barrage (quelques places de parc disponibles). Un bus fait également la liaison entre Vättis et le barrage (uniquement en saison). Depuis le barrage, j'ignore si (en saison) un bus va jusqu'au petit village de St-Martin mais la route est interdite aux voitures. Nous avons donc parcouru les 3.5km à pied jusqu'au petit village.

De là, suivre la boucle dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, en commençant pas la montée en lacets dans la forêt.


Retour :

Au point de départ.


Cliquez sur la carte pour ouvrir le parcours via SuisseMobile (tracé jaune) :

C'était dans l'idée de nous rendre aux Grisons pour notre dernier weekend de rando en montagne de l'année que nous nous sommes arrêtés aux alentours de Bad Ragaz, dans le canton de St-Gall, pour découvrir ce très joli petit coin de Suisse. Et finalement, c'est par là que nous sommes restés deux jours, sans jamais atteindre les Grisons ;-)


Cela nous a valu de belles découvertes mais aussi et surtout une solitude absolue (ou presque). En effet, nous n'avons croisé que quelques âmes égarées durant les 3 randonnées de ce dernier weekend avant l'hiver. Un vrai régal !


Cette rando, plutôt longue mais accessible, commence au barrage du Gigerwaldsee, un lac aux allures de fjord norvégien, complètement plongé dans l'ombre, même en fin de matinée. Nous suivons la route qui longe le lac et passe parfois par des tunnels humides dans lesquels on peut chanter à tue-tête, profitant de l'acoustique flatteuse !




Nous arrivons au mystérieux petit hameau de St-Martin, endormi, calme et silencieux...






Nous commençons ensuite notre ascension, toujours plongés dans l'ombre, à la poursuite des premiers rayons de soleil (rassurez-vous, si vous faites cette rando en été, vous profiterez d'une toute autre ambiance !).


Entre hiver et automne... la différence est subtile.




Nous voilà enfin au soleil où l'on passe des températures hivernales, aux températures printanières ! Et pourtant, la neige est bien là, signe que l'hiver n'est pas loin...




Nous poursuivons notre route sur un terrain plutôt spongieux (et là je regrette de ne pas avoir imperméabilisé mes chaussures...). Au soleil, c'est carrément l'été !


Nous profitons de la terrasse ensoleillée d'un chalet d'alpage pour prendre notre pique-nique, bronzer un peu et faire sécher un minimum mes chaussures qui ont fini par prendre l'eau.


Mais le séchage aura été vain car la suite et la fin du parcours nous emmène à nouveau en plein hiver, à travers champs et forêts, à l'ombre, et avec une bonne petite couche de neige qui s'engouffre dans mes chaussures par les chevilles...



Depuis là, nous avions prévu de traverser le ruisseau et de suivre le sentier sur l'autre rive mais avec la neige, nous avons préféré suivre le chemin goudronné qui nous ramène jusqu'à St-Martin, nous offrant quand même quelques portions de sentier et des jolies vues sur le Gigerwaldsee, dans les lumières du soleil couchant.




Et voilà, plus qu'à parcourir les 3km qui longent le lac jusqu'à la voiture où nous arrivons en même temps que les premières étoiles s'illuminent dans le ciel. Une longue journée, terminée par un bon thé-rhum, la saison n'étant plus au Rivella ;-)))))


2,105 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout