• dustynova

Delémont - Mervelier : Une longue crête et un bivouac



Caractéristiques techniques :

25km

1'520 m de dénivelé +

8h30 à 9h00 de marche

Difficulté technique faible

Difficulté physique moyenne à intense (12km par jour)

Adaptée aux chiens

Réalisée en juillet 2021


Aller :

Depuis le parking du Colliard à Delémont


Retour :

En bus postal depuis Mervelier en direction de Delémont, arrêt "Von Roll" juste après le Mc Do. De là, il faut marcher 1km le long de la route (il y a un trottoir) pour retourner au parking.


Remarque :

Il n'y a ni fontaine, ni point d'eau pour se ravitailler en chemin sauf au chalet du Rétemberg lorsqu'il est ouvert (le samedi dès 11h jusqu'au dimanche soir 17h, dates à vérifier sur le site). La ferme du Fringeli peut aussi être une option de ravitaillement si vous y trouvez le paysan et lui demandez gentiment. Prévoir donc suffisamment d'eau au cas où ces 2 options ne seraient pas disponibles.


Cliquez sur la carte pour ouvrir le parcours via SuisseMobile (tracé jaune) :

jucolliardmervelier
.gpx
Download GPX • 232KB

Totalement enchantées de notre rando sur 2 jours de l'année dernière à Raimeux, Elodie et moi avons décidé de remettre le couvert cet été ! Après un petit check météo, tous les voyants sont au vert. Quelques nuages prévus pour ce soir et cette nuit mais le temps s'annonce sec et le radar confirme tout cela juste avant le départ.


Notre itinéraire nous emmène ainsi sur la crête du Roc de Courroux qui, même si elle n'est pas aussi haute que le Mont Raimeux, culmine quand même à 1'080 m d'altitude à son point le plus élevé.


C'est chargées de nos litres d'eau, tentes, sacs de couchage, doudounes (pour le soir), réchaud, pasta, pesto et p'tite bouteille de rouge que nous démarrons notre marche vers 17h00 depuis Delémont. La rando commence avec la traversée du pont où se rejoignent la Sorne et la Birse. Une baignade est tentante mais nous avons un autre objectif pour aujourd'hui !


Il fait chaud et lourd mais c'est finalement relativement supportable car la première "tirée" se fait à l'ombre de la forêt, sur un sentier bien visible (il faut gagner 400m sur 2.8km).


La première récompense arrive au premier petit point de vue (qu'il faut un peu dénicher et qui demande de s'y aventurer avec le pied sûr car il n'est pas sécurisé). On se faufile et on grimpe sur le caillou...


D'ici, on a vue sur Delémont au sud et sur Soyhières au nord.





Le sentier continue en montée jusqu'au fameux Roc de Courroux où les arbres ont été coupés, peut-être pour dégager la vue ? En tout cas, quand vous êtes ici, c'est que vous êtes à la bonne place !


Ici c'est pareil, pour monter sur le Roc, il faut grimper un peu mais il n'y a rien de bien compliqué quand on a un peu l'habitude (je n'emmènerais pas ma mère).


Au sommet, vue à 360° sur nos belles collines jurassiennes !


La photographe photographiée ;-)


Les pâturages du Vorbourg à l'Est...


Le Val-Terbi au sud-ouest avec Raimeux à l'horizon :


Et niché dans son trou, Soyhières !


La ferme des Orties...


Et le point de vue "Hellfels" au-dessus de Soyhières :


Mais nous ne sommes pas encore au bout de notre première journée et nous reprenons donc notre route sur la crête à travers la forêt en légère descente jusqu'à la cabane forestière de la Rochatte, au-dessus de Courroux. Ici, c'est un petit passage dans un champ qui offre un nouveau point de vue sur le Val-Terbi, puis on repasse dans la forêt jusqu'au chalet du Rétemberg. La lumière commence à être drôlement jolie...





Petit trou dans la forêt...


Et nous voilà au chalet après 7.5km de marche !


C'est ici que nous décidons de nous installer pour cuisiner nos pâtes et nous offrir une petite pause...




Nous aurions pu planter nos tente ici mais... on était en forme et on s'est décidées à poursuivre notre route jusqu'au Fringeli, à la tombée de la nuit. Cette portion de crête est particulièrement jolie avec des vues régulières sur la campagne suisse-allemande...








La nuit est là mais nous poursuivons et dépassons le Fringeli... dernière photo à la nuit tombée :


Nous plantons notre tente vers 22h30 dans un agréable pâturage, en lisière de forêt. Et c'est bien fatiguées que nous nous endormons...


Mais contre toute attente, c'est un fort vent et une pluie battante qui nous réveille à 3h du matin... ! Heureusement, nos tentes tiennent le coup et nous restons au sec mais la nuit est agitée car cette petite contrariété dure tout de même jusqu'à 7h du matin ! Le radar qui était parfaitement parfait le jour précédent, affiche maintenant de la pluie jusqu'à midi :-(


Nous déjeunons rapidement dans la tente d'Elodie puis nous plions tout ça sous la pluie et reprenons notre route en direction du Welschgätterli...


Dernier regard sur notre champ-dortoir :



Et malheureusement, depuis là, je n'ai plus pu faire de photos, préférant éviter à mon appareil photo de prendre l'eau...


Et re-malheureusement, la pluie n'a pas cessé et nous avons finalement pris la décision d'écourter notre itinéraire pour rejoindre directement Montsevelier depuis le Welschgätterli. C'est bien dommage car la suite de la randonnée est très jolie mais là, trempées jusqu'à l'os, nous avons préféré renoncer et rentrer nous mettre au chaud.


Alors pour conclure cet article, un peu d'humour avec le panneau que l'on trouve sur notre route (on dira que c'est le karma qui nous aura valu la pluie !) :


266 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout